Raphaël Bodin

Raphaël Bodin

Photographe Vidéaste Indépendant

Je suis un Photo-reporter résolument ancré dans mon époque. Je tire parti d’une conscience aiguisée et d’une sensibilité particulière aux enjeux sociaux et climatiques afin de mettre en lumière les luttes, les avancées et les nouvelles façons de faire. Je suis diplômé du BTS photographie de Roubaix, durant lequel j’ai travaillé pour 20Minutes Montpellier et SIPA Press. Je démarre aussi à cette période, la photographie de concerts et de spectacles pour une association de promotion des cultures musicales (activité que je mène encore en tant qu’indépendant.).

 

Au retour d’un voyage de 6 mois en Amérique Latine, et après une formation à la désobéissance civile, je participe à la COP21 à Paris et je me rapproche des mouvements écologistes Alternatiba et ANV-COP21. Je photographie depuis, les actions militantes, contre l’évasion fiscale ou l’exploitation du charbon et pour la Justice Sociale et Climatique. Plus globalement, selon l’adage « résister c’est créer », je m’intéresse à tou·tes celles et ceux qui font, qui inventent et créent le monde de demain dès aujourd’hui. Je veux, par mes photographies mettre en avant un monde en transition. Ce monde qui construit parallèlement des rapports de force et des façons de faire qui respectent le vivant présent et surtout futur.

Pour cette année 2021, je prépare un documentaire touchant à la crise du Covid et au monde du spectacle vivant.

 Mon travail se compose aussi d’une partie davantage artistique. Je me laisse charmer par les lumières, traverser par les formes des paysages. J’y moissonne les contrastes et les couleurs puis j’en glane des images. Au fil de mes pérambulations, je navigue dans les rencontres avec l’hospitalité des lieux.

 

La photographie, et plus généralement l’image, est pour moi, l’expression d’un double vecteur. D’une part grâce à la mise en valeur d’informations concrètes et d’autre part, presque avant tout, comme un vecteur d’imaginaire. 

Je m’emploie donc, modestement, à participer au renouvellement des imaginaires dans le but de déployer et de transmettre les idéaux du “Buen-Vivir” (Bien-vivre) pour contribuer à enclencher une remise en question profonde des fonctionnements socio-politiques actuels.